Uber va limiter le temps de travail des chauffeurs

Au bout de dix heures au volant, l'application se déconnectera automatiquement imposant au chauffeur une pause d'au moins six heures.[Geoffroy Van der Hasselt / AFP]

A partir de lundi, les chauffeurs de la plateforme Uber se verront limiter à dix heures de travail d'affilée. Une décision qui fait suite à une expérimentation de deux mois sur près de 100 de ses chauffeurs.

«Suite aux retours positifs du programme pilote de limitation des heures de conduite, nous lançons cette fonctionnalité pour l'ensemble des chauffeurs utilisant l'application Uber», a annoncé la société américaine. Ainsi, au bout de dix heures au volant, l'application se déconnectera automatiquement imposant au chauffeur une pause d'au moins dix heures. 

Bien que rassurante pour les consommateurs, cette nouvelle fonctionnalité inquiète les chauffeurs sur les possibles répercutions financières. «Ils réduisent le temps de travail sans garantir le prix des courses», s'est insurgé Fabian Tossolini de la section VTC de la CFDT au Parisien. Pour ce syndicaliste, «c'est une provocation de plus d'Uber qui impose seule une décision sans demander leur avis aux chauffeurs».

D'ailleurs, la portée d'une telle mesure peut être extrêmement limitée puisqu'à l'issue de leurs dix heures, rien ne pourra empêcher un chauffeur de basculer sur une autre plateforme de VTC.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles