Attaques de l'Aude : qui sont les victimes ?

Le gendarme Arnaud Beltrame a succombé à ses blessures après avoir agi en héros. [PASCAL PAVANI / AFP]

Vendredi 23 mars, Radouane L., a semé la terreur entre Carcassonne et Trèbes (Aude) faisant quatre morts dans trois attaques distinctes.

Une quinzaine de personnes ont également été blessées dans cet acte terroriste, dont certaines grièvement.

Le passager d’une voiture

Peu après 10h, Radouane L. vole une voiture, blessant grièvement le propriétaire et tuant le passager. Selon La Dépêche, cette premier victime est Jean Mazières, viticulteur à la retraite d’une soixantaine d’années, père d’un enfant.

Deux otages du supermarché de Trèbes

Après avoir tiré sur des CRS, l’assaillant entre dans le supermarché Super U de Trèbes où il se présente comme un «soldat de Daesh». Il prend en otages la cinquantaine de personnes présentes dans le magasin et tue deux d’entre eux.

Il abat d’une balle dans la tête le chef-boucher du supermarché, Christian Medvès. Marié, père de deux filles, il venait de fêter ses 50 ans. L’un de ses amis, cité par le journal local, loue un homme «loyal, digne, courageux». «Christian c’était la joie de vive. On va le regretter», ajoute-t-il.

La deuxième victime du supermarché est un client du magasin.

Arnaud Beltrame, le gendarme héros

Le lieutenant-colonel de gendarmerie a succombé à ses blessures dans la nuit de vendredi à samedi 24 mars après avoir agi en héros. Le gendarme de 45 ans s’était substitué aux otages du supermarché. Avant l’assaut des forces de l’ordre, l’assaillant avait poignardé Arnaud Beltrame à plusieurs reprises et l’avait atteint de deux balles.

Les autorités du pays ont salué le courage du gendarme, «mort en héros».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles