Attaques de l'Aude : Latifa Ibn Ziaten avait croisé la route du terroriste

Latifa Ibn Ziaten raconte avoir été prise à partie par le terroriste de l'Aude. [AFP]

Latifa Ibn Ziaten, mère d’Imad Ibn Ziaten, la première victime de Mohamed Merah, a raconté ce lundi 26 mars avoir croisé la route de Radouane Lakdim, le terroriste de l’Aude, lors d’une visite à Carcassonne.

Latifa Ibn Ziaten se promenait dans les rues de la ville, accompagnée du maire, lorsqu’elle a été interpellé par un jeune homme. «Il est sorti d’un café avec une capuche pour venir me voir directement. Même le maire avait été surpris», a-t-elle expliqué ce lundi matin à Radio Classique.

Ce jeune homme n’est autre que Radouane Lakdim, l’auteur des attaques de l’Aude, qui a tué quatre personnes vendredi avant d’être abattu par les forces de l’ordre.

«Je n'oublierai jamais son visage»

A l’époque de cette rencontre, dont la date n’est pas précisée, Radouane Lakdim s’en était alors pris à Latifa Ibn Ziaten. «Vous n’êtes pas musulmane, pourquoi vous portez ce foulard pour le deuil ?», lui aurait-il lancé. La mère de famille porte en effet le foulard en signe de deuil depuis la mort de son fils, Imad, soldat assassiné par Mohamed Merah en 2012. Depuis ce drame, elle est également engagée dans la lutte contre la radicalisation des jeunes.

«Je lui ai répondu que c’était vrai, que je portais ce foulard en signe de deuil, que j’étais musulmane, et que je pratiquais ma religion mais pas la sienne», a poursuivi Latifa Ibn Ziaten. Et de souligner : «je n’oublierai jamais son visage».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles