Marseille : une école maternelle construite sur des sols pollués

Les parents dénoncent la multiplication de bronchites, d’asthmes et d’angines, pouvant être liés à la pollution des sols. [ERIC CABANIS / AFP - Image d'illustration]

A Marseille, des parents d’élèves d’une école maternelle pourraient bloquer l’établissement ce mardi 3 avril, en raison de suspicions de pollution des sols.

Bâtie à la fin des années 50, l'école maternelle publique Aygalades Oasis (15e arr.), figure sur la liste publiée fin 2017  par le site du ministère de la Transition écologique et solidaire, regroupant pas moins de 44 écoles marseillaises construites sur d’anciens site industriels pollués.

Le terrain de cette école abritait auparavant une société de pétrole, une entreprise de bitume, un dépôt de liquides inflammables, une savonnerie et un garage, révèle Franceinfo.

Bronchites, asthmes, angines...

Les parents dénoncent la multiplication de bronchites, d’asthmes et d’angines, qui pourraient, selon eux, être liés à la présence de plomb dans les sols, car la cour de l’école a beau être goudronnée, les terrains autour ne le sont pas et seul un grillage sépare les enfants de cette pollution dangereuse. Les parents suggèrent ainsi de tout isoler et daller.

Une ancienne gardienne de l’école, qui souffre aujourd’hui d’un cancer de la peau, a fait faire une analyse du sol, persuadée que sa maladie est liée à ces sols pollués. «On a trouvé de fortes concentrations de plomb, d'arsenic, de cadmium, de mercure hautement cancérigènes. Tout dépassait les normes à respecter», a-t-elle déclaré à Franceinfo.

La mairie, qui ne conteste pas cette pollution, promet que le bâtiment sera démoli d'ici à 2025, puis reconstruit après nettoyage des sols. Mais les parents d'élèves jugent cette date bien trop lointaine.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles