Santé : des mesures efficaces de médecins pour limiter la consommation d'alcool excessive

L'alcool provoque 15 000 cancers par an, alertent les médecins. [GEORGES GOBET / AFP]

Il cause la mort de 49 000 Français chaque année. C'est pour alerter contre les dangers de l'alcool, que des médecins, dont Irène Frachon, ont plaidé ce lundi pour l'instauration de dix mesures efficaces.

La première d'entre elles ? Taxer l'alcool proportionnellement au contenu en grammes d'alcool et définir un prix minimum de vente par unité d'alcool, quelle que soit la boisson.

Leurs autres propositions sont davantage pédagogiques. Elles visent surtout à faire passer le message de la dangerosité de l'alcool.

Il serait par exemple opportun disent-ils d'«indiquer sur les contenants la quantité en grammes d'alcool et de sucre, le nombre de calories de manirèe claire, lisible et contrastée».

«Une désinformation organisée par la filière d'alcool»

En outre, ces médecins voudraient substituer la mention «à consommer avec modération», par celle de «l'alcool est dangereux pour la santé», inscrite de façon lisible.

Une idée qu'avait rejetée la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, y voyant «une action de prohibition». «Ce n'est pas le cas aujourd'hui».

Les médecins fustigent la «désinformation soigneusement organisée par la filière alcool», ainsi que la «puissance de lobbying d'une industrie qui infiltre tous les niveaux de la société jsuqu'au plus haut niveau de l'Etat».

Début mars, ils avaient interpellé Emmanuel Macron, qui leur avait répondu qu'il buvait «du vin le midi et le soir». Avant d'assurer que la loi ne serait pas durcie sous son mandat.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles