Affaire Jonathan : un tueur en série allemand aurait avoué le meurtre

La piste du tueur allemand apparait sérieuse. [AFP / ARCHIVES]

Rebondissement dans l’affaire Jonathan Coulom. Un tueur en série allemand, déjà condamné pour les meurtres de trois garçons et des dizaines d’agression sexuelles, aurait avoué à un codétenu avoir enlevé et tué Jonathan.

Selon Le Parisien, le tueur en série, Martin Ney, se serait confié en fin d’année dernière. Son codétenu aurait ensuite transmis les aveux à la justice allemande. Une déposition, qui a depuis été récupérée par le magistrat français chargé de l’enquête.

Jonathan Coulom, alors âgé de 10 ans, avait disparu dans la nuit du 7 avril 2004 alors qu’il participait à une classe de mer à Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique. Le 19 mai 2004, son corps était retrouvé, ligoté et lesté d’un parpaing de 18 kilos, dans un étang à Guérande. Depuis, le meurtre n’avait jamais été élucidé.

La piste du tueur en série allemand apparait désormais crédible. A l’époque des faits, une voiture immatriculée en Allemagne avait été signalée à Guérande. Les autorités allemandes s’étaient en outre rapprochées des enquêteurs français en raison de similitudes entre l’affaire Jonathan et plusieurs dossiers allemands.

Condamné à la perpétuité en Allemagne

De plus, dans le récit qu’il a livré à son codétenu, Martin Ney aurait livré des informations connues uniquement des personnes proches du dossier, rapporte Le Parisien. Le tueur en série aurait fait part de son étonnement de ne pas avoir été confondu plus tôt, notamment parce qu'il avait perdu en France un sac à dos. 

Martin Ney, 47 ans, longtemps surnommé «l’homme en noir», a été condamné en 2012 à la prison à perpétuité pour avoir enlevé, violé puis tué trois jeunes garçons entre 1992 et 2001. Il a également agressé sexuellement une dizaine d’autres garçons.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles