Le redoux printanier accentue le risque d'avalanches

En raison d’une fonte printanière, le risque de départs spontanés d’avalanches de neige humide est élevé en montagne. [Fabrice COFFRINI / AFP]

Prudence en montagne. En raison d’une fonte printanière et d’un risque de départs d'avalanches élevé, Météo France a décidé de placer les Alpes du Sud en risque d'avalanche fort (4 sur une échelle de 5) à partir de ce jeudi.

Le Dauphiné explique que l’enneigement a été très abondant cette année sur les massifs haut-alpins et bas-alpins, et en raison de la fonte nivale, du regel nocturne et du passage d’un climat hivernal à un climat printanier en seulement quelques jours, le risque de départs spontanés d’avalanches de neige humide est élevé.

«Au-dessus de 2 000 mètres notamment, le réchauffement soudain du manteau neigeux pourra occasionner de nombreuses avalanches», souligne la préfecture de Haute-Savoie dans un communiqué.

Le risque est tel que le simple passage d’un skieur ou d’un randonneur pourrait également faciliter le déclenchement d’une avalanche, potentiellement volumineuse. Les routes pourraient également être atteintes par les départs d’avalanches, côté Hautes-alpes notamment dans les secteurs du col du Lautaret et du col de Vars.

Dans les massifs des Alpes-de-Haute-Provence, les corniches de neige volumineuses sur les crêtes sont susceptibles de céder brutalement.

Les deux préfectures appellent à la plus grande vigilance et recommandent «d’éviter les randonnées de haute montagne et le ski hors-piste durant les jours à venir, sachant que le risque en ce printemps ne va cesser de croître».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles