Brigitte Macron : «Je ne me sens pas première dame»

«On est là, sans être là, tout en étant là. C'est très curieux», confie Brigitte Macron sur son rôle de «Première dame». [MANDEL NGAN / AFP]

Lors de la visite d’une école à Washington, mercredi 25 avril, Brigitte Macron s’est confiée sur son rôle, qu’elle n'assimile pas comme celui de «Première dame».

En pleine visite d’État aux États-Unis avec son mari, l'épouse du président a réussi à se dégager quelques heures en marge du planning chargé de son mari. Le fameux protocole des visites officielles est parfois vécu comme une contrainte par Brigitte Macron, qui s'est confiée à RTL.

«Le positionnement n'est pas simple»

«Il y a une petite étiquette par terre, donc je me mets où on me dit de me mettre», explique-t-elle au micro de RTL, admettant faire toujours «l'école buissonnière». Mais le rôle d’une «Première dame» n’est pas toujours à évident à appréhender. «On est là, sans être là, tout en étant là. C'est très curieux. Donc il ne faut surtout pas être importune parce que c'est très clair, on n'est pas élue. Le positionnement n'est pas simple», confie-t-elle.

«Il n'y a jamais de temps off»

Après une année passée à l’Elysée, Brigitte Macron tire les points positifs et négatifs de sa nouvelle situation. «Ce que je n'aime pas, c'est qu'il n'y a jamais de temps off. Où que vous soyez il y a toujours quelqu'un pour vous prendre en photo. Il n'y a jamais de moment où vous pouvez être totalement tranquille. Ça, c'est le côté le plus pesant», regrette-t-elle.

«Dans ma tête, je suis l'épouse d'Emmanuel Macron, pas l'épouse du président. Je ne me sens pas du tout Première dame (...) Vous avez cette responsabilité qui vous tombe dessus de représenter les Françaises et les Français. Sinon, je vis une vie normale. Je rencontre des gens. Je n'ai pas changé ni dans ma tête, ni dans ma manière de vivre», assure Brigitte Macron.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles