Le Front national devient le Rassemblement national

Les militants ont été consultés par courrier depuis le 9 mai dernier, et les résultats de ce vote ont été dévoilés ce vendredi à Lyon.[Alain JOCARD / AFP]

Une page s'est tournée ce vendredi pour le Front national : le parti d'extrême droite change de nom pour devenir le Rassemblement national après le vote des militants. 

Cette nouvelle appellation, symbole d'une rupture avec le passé controversé du parti, a été proposée par Marine Le Pen au congrès de mars. Il fait référence au groupe parlementaire frontiste «Front national-Rassemblement national», qui comptait dans ses rangs plusieurs députés de la droite classique entre 1986 et 1988.

Les militants ont été consultés par courrier depuis le 9 mai dernier, et les résultats de ce vote ont été dévoilés ce vendredi à Lyon, à l'issue d'un conseil national élargi du parti.

Mais l'autre symbole du parti restera inchangé. Ainsi la flamme tricolore, largement inspirée du logo d'un ancien parti néofasciste italien Mouvement Social Italien (MSI), sera toujours présente. De quoi rassurer la très large majorité de militants qui s'était dite attachée à cette flamme dans un questionnaire proposé à l'automne, «identification» du parti et symbole des «combats» menés, selon elle. 

Après l'échec de la présidentielle, le parti refondé par Marine Le Pen vise désormais les élections européennes de l'an prochain. Ce jeudi 31 mai, la présidente frontiste a proposé à son ancien allié Nicolas Dupont-Aignan de figurer sur une liste commune, mais aux deux dernières places. De son côté, le président de Debout la France entend lancer sa propre liste, avec deux petits partis eurosceptiques, le Parti Chrétien-Démocrate et le Centre national des indépendants et paysans (CNIP). 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles