Le portable interdit dans les écoles et les collèges dès la rentrée prochaine

Le texte, adopté à main levée en première lecture, a obtenu les voix des élus de la majorité LREM et MoDem, ainsi que de l'UDI-Agir.[AFP]

L'Assemblée nationale a voté jeudi une proposition de loi LREM visant à une «interdiction effective» des téléphones portables dans les écoles et collèges à la rentrée prochaine, défendue par le gouvernement comme «un signal à la société».

Le texte, adopté à main levée en première lecture, a obtenu les voix des élus de la majorité LREM et MoDem, ainsi que de l'UDI-Agir. Tous les autres groupes ont dénoncé une proposition «inutile» voire une «tartufferie» (LR), qui revient à une «simple opération de communication», plusieurs d'entre eux optant néanmoins pour l'abstention à l'instar des socialistes et Insoumis.

La proposition de loi entend interdire l'usage de tout objet connecté dans les écoles maternelles, élémentaires et les collèges, «sauf pour des usages pédagogiques», à l’exception des lieux où «le règlement intérieur l'autorise expressément». Le code de l'éducation interdit déjà, depuis la loi du 12 juillet 2010, les portables «durant toute activité d'enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur».

Mais en réponse aux critiques de l'opposition sur le caractère «superfétatoire» du texte, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a défendu le besoin «d'une base juridique beaucoup plus solide», assurant que ce n'est «pas une loi pour les apparences». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles