Toulouse : carton pour la reprise engagée de «basique» d'Orelsan par le CHU

«Vous n'avez pas les bases», lancent les soignants au gouvernement, reprenant à leur compte le tube du rappeur Orelsan. [Capture d'écran Youtube / CGT CHU Toulouse]

Leur SOS a visiblement interpellé. Mis en ligne le 11 juin dernier, la reprise du titre «Basique» d'Orelsan par le personnel du CHU de Toulouse dépasse désormais les 5 millions de vues sur Facebook et les 215.000 sur Youtube.

Dans une vidéo tournée en plan séquence sur les rails du tramway aux abords de l'hôpital toulousain de Purpan, le personnel syndiqué à la CGT fustige ses conditions de travail et s'inquiète de la prise en charge et du suivi des malades.

«Faut plus de quatre heures pour récupérer d'un coup de marteau dans les genoux. A plus de 80 ans, on te renvoie à la maison, on s'en fout», s'indignent ainsi les soignants.

«Je veux juste faire mon métier. Pour défendre les patients, on va te montrer ce qu'est la fraternité», continuent-ils encore.

«réagir vite»

Les personnels soignants interpellent le gouvernement, citant nommément Emmanuel Macron, pour l'exhorter à sauver l'hôpital public en France.

«Quand un hôpital brûle, il faut réagir vite».

Avec ce clip coup de poing, les soignants entendent donc mobiliser l'opinion publique pour faire part de leur détresse, qui peut pousser certains d'entre eux au suicide.

«Quand tu pousses les gens à bout, ne t'étonne pas que ça finisse en suicide», avertissent-ils ainsi.

Un postulat alarmant qui concerne nombre d'établissements hospitaliers en France. Le 8 juin dernier, une jeune chirurgienne de 34 ans a mis fin à ses jours sur son lieu de travail à Strasbourg.

Pour les syndicats, «les conditions de travail, la souffrance au travail, ont pu être un facteur déclenchant».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles