Sans gluten : «60 millions de consommateurs» met en garde

Cette gamme de produits reste indispensable aux personnes atteintes de la maladie coeliaque, maladie auto-immune qui impose un régime strict tout au long de leur vie. [Thomas SAMSON / AFP]

Une tendance dangereuse. Depuis quelques années, les aliments sans gluten ont envahi les rayonnages de nos supermarchés. Pourtant, l'association «60 millions de consommateurs» met en garde contre ce nouveau business.

Dans son nouveau numéro, en kiosque depuis jeudi, la revue explique que la consommation sans nécessité peut être trompeuse voire dangereuse.

Le consommateur, pas forcément intolérant, a tendance aujourd'hui de privilégier les produits sans gluten, pensant manger plus sainement. Erreur. Pour pallier l'absence de gluten, l'industrie agro-alimentaire fait appel à de nombreux additifs, plus ou moins nocifs et surtout pour la plupart, beaucoup plus caloriques. 

L'association pointe également le prix exorbitant de cette gamme. «Dans un supermarché français, un paquet de 400 grammes de spaghettis Barilla sans gluten coûte environ deux euros contre 0,80 euros pour 500 gr de pâtes normales.»

Un diagnostic rendu plus difficile

Au-délà, «60 millions de consommateurs» s'inquiète de l'inutilité de ce régime pour ceux qui supportent très bien le gluten. Car le bannir intégralement de son régime empêcherait d'établir le diagnostic sur une possible intolérance à cette protéine et pourrait même engendrer des carences. Ainsi, éliminer le gluten de son alimentation n'est pas utile pour tous. 

Malgré tout, cette gamme de produits reste indispensable aux personnes atteintes de la maladie coeliaque, une maladie auto-immune qui impose un régime strict tout au long de la vie. Parmi le 1% de la population qui en serait aujourd'hui atteint, seuls 10 à 20% ont réellement été diagnostiqués, et peinent à trouver des produits sains et peu coûteux.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles