A 16 ans, le fils d'Anne Hidalgo a traversé la Manche à la nage pour la bonne cause

A 15h, Arthur était à mi-parcours, traversant la frontière maritime entre l'Angleterre et la France. [© Capture d'écran / Twitter]

Arthur Germain, le plus jeune fils de la maire de Paris, Anne Hidalgo, a traversé la Manche depuis Douvres, en Angleterre, ce mardi 24 juillet.

A 16 ans, Arthur a relevé, au coeur de l'été, un défi particulièrement difficile, puisqu'il est parti à l'assaut de la traversersée de la Manche à la nage, en partant à 8h30 mardi depuis l'Angleterre. 

«C’est un peu l’Everest des nageurs», a-t-il écrit sur son blog, où il décrit les difficiles conditions qui l'attendent aujourd'hui : «34km, une eau à 16 degrés, des courants violents, une météo capricieuse…». Il rappelle à juste titre que «depuis 1924, seuls 25 nageurs français y sont parvenus, âgés de 22 ans à 54 ans».

Six heures après le départ, à 15h30, Arthur pouvait enfin apercevoir la côte française, et les falaises du Cap Blanc Nez, sur la Côte d'Opale, où il est attendu vers 19h30. Un trackeur permet d'ailleurs de le suivre en direct, au milieu des bateaux et autres cargos.

Le jeune nageur a finalement mis pied à terre aux alentours de 19h30, après près de 10 heures de nage non stop et 51,3 km parcourus, établissant même un record, puisqu'il est le plus jeune nageur à avoir relevé le défi en traversant à la nage la Manche. 

Un grand défi pour une grande cause 

Et l'adolescent, élève du lycée parisien Camille Sée (15e), n'est pas un simple sportif, puisque son défi porte également une visée humanitaire. Mobilisé pour l'association «Afrique pleine d'avenir», Arthur s'est en effet engagé à reverser 50 % de sa collecte organisée pour l'événement à cette ONG.

«Relever ce défi n’est pas seulement accomplir un rêve, c’est aussi, à 16 ans, la volonté de me rendre utile aux autres», explique-t-il sur son blog, déjà conscient que «la jeunesse d’Afrique n’a pas notre chance». «Nous avons un devoir de solidarité avec elle», conclut le jeune nageur.

Il est d'ailleurs encore possible de soutenir financièrement Arthur, sur sa cagnotte en ligne, qui reste disponible jusqu'à la fin du mois. Jusqu'au 31 juillet.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles