Nantes : un jeune myopathe de 22 ans débarqué de l'avion

Sans solution alternative proposée par Transavia, le jeune homme et sa mère quittent l'aéroport à 20 h pour rentrer chez eux à Ancenis.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Un jeune homme de 22 ans souffrant d'une myopathie a été débarqué d'un vol Transavia à l'aéroport de Nantes-Atlantique, mercredi 25 juillet.

Il est 17 h, Nassim est installé dans l'avion, prêt à décoller pour le Maroc où il part en vacances avec sa mère. Mais peu de temps après, le commandant de bord vient le voir pour lui demander de descendre de l'appareil. En cause ? Ses cinq appareils médicaux ne figurent pas sur la liste du matériel autorisé à bord par la compagnie, rapporte Ouest-France. Pourtant, ces appareils sont vitaux pour Nassim. 

Sans solution alternative proposée par Transavia, le jeune homme et sa mère quittent l'aéroport à 20 h pour rentrer chez eux à Ancenis. Les frères et soeurs de Nassim ont publié plusieurs messages sur les réseaux sociaux pour faire part de cet épisode. 

la compagnie offre des billets

Jeudi, dans la matinée, un responsable de la compagnie a contacté la famille. «Ils ont reconnu une erreur de leur part. Dès le mois de janvier, je leur avais adressé par mail la liste de mes appareils en demandant si c'était possible. Et ils ne m'ont pas dit que je ne pourrais pas voyager avec ce matériel médical», précise Nassim à Ouest-France.

Transavia a proposé de rembourser les billets du jeune homme et sa mère et de leur offrir le voyage sur une autre compagnie, Royal air Maroc, qui accepte le matériel médical du jeune homme. Nassim devrait donc partir en vacances, ce vendredi. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles