Un conjoint violent tue sa compagne en lui tirant dessus puis se suicide

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-compagnon. [Philippe HUGUEN / AFP]

Mardi, en pleine rue, homme d'une quarantaine d'années a abattu sa compagne de 32 ans à Saint-Christol-lès-Alès (Gard), avant de se suicider avec la même arme, a révélé le procureur d'Alès.

Il était 16h30 lorsque des témoins ont aperçu deux voitures se suivre sur un parking à l'entrée de la commune de Saint-Christol-lès-Alès, aux portes d'Alès, à quelques mètres d'un lycée.

Un homme est sorti de la voiture qui se trouvait en tête, s'est approché du véhicule qui se trouvait derrière lui et a immédiatement tiré sur la conductrice. Cette dernière a été mortellement touchée à la poitrine alors qu'elle se trouvait dans son véhicule. L'homme s'est ensuite suicidé et s'est écroulé à quelques mètres de sa compagne, qui est également la mère de ses deux jeunes enfants.

Des précédents de violence conjugale

«Il s'agit d'un couple d'origine Russe qui était séparé», a précisé le procureur d'Alès François Schneider. «Il y avait des précédents de violences conjugales». La famille vivait à Nîmes, avant que la jeune femme et les enfants ne viennent s'installer dans le secteur d'Alès, a-t-il ajouté. 

L'action publique est éteinte avec le décès de l'homme qui a assassiné sa compagne. Cependant, le parquet d'Alès reste saisi et le commissariat d'Alès est en charge de l'enquête. Les autopsies seront réalisées jeudi à l'institut médico-légal de Nîmes, selon le magistrat. 

En France, les premières victimes des violences conjugales sont les femmes : selon le ministère de l'Intérieur, 123 ont été tuées par leur époux, ex-compagnon ou amant en 2016, soit une tous les trois jours.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles