Essonne : une boucherie vandalisée, un tag antispéciste retrouvé

Ce n'est pas la première fois qu'une boucherie est visée par des actes de vandalisme [MIGUEL SCHINCARIOL / AFP]

La vitrine d'une boucherie d'Epinay-sur-Orge (Essonne) a été vandalisée dans la nuit du 31 août au 1e septembre. Des extrémistes vegan sont à l'origine de l'action. 

C'est aux alentours de 4 heures du matin que les individus cagoulés ont entrepris de détruire la vitrine du commerce, avant de laisser l'inscription «Stop spécisme» en guise de signature. 

Choqué par la violence de l'acte, Cédric, le gérant de la Boucherie le Parc, a confié au Parisien : «Pour moi ce n'était pas des gamins. Ils étaient organisés et avaient fait des repérages avant de passer à l'action». Si une plainte a été déposée, ce n'est pas la première fois qu'une boucherie se retrouve visée par des actes de vandalisme. 

Quelques semaines plus tôt, des bouchers-charcutiers des Hauts-de-France demandaientle soutien de Gérard Collomb après une série d'attaques contre des commerces de la région. 

Début juillet, la Confédération française de la boucherie-charcuterie et traiteurs (CFBCT) avait chiffré à «au moins à une cinquantaine, soit par des tags soit par des bris de glace» le nombre d’actes ayant visé des boucheries sur l’ensemble du territoire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles