La députée Danièle Obono accepte de dire le mot «bolos» à l'Assemblée nationale

«#challengeaccepted», a répondu la députée insoumise[BERTRAND GUAY / AFP]

Danièle Obono, députée La France insoumise (LFI), prône un langage moins châtié sur les réseaux sociaux comme à l'Assemblée nationale. Elle a ainsi accepté de relever un défi de l'animateur Cauet, qui l'a invitée à placer le mot «bolos» dans les discussions à l'hémicycle. 

Tout a commencé ce mardi 23 octobre. Ce jour-là, de nombreux militants LFI commentaient une interview de l'ex-directrice de la communication de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou. «Elle leur a mis le feu, la misère ! #badass #LesrageuxenPLS», a tweeté Danièle Obono. 

Surpris par ce commentaire, Cauet a interpelé la députée de Paris sur le réseau social. «Ça a changé le langage des députées ou c'est moi ?!», s'est-il amusé, avant de défier Danièle Obono : «Allez maintenant vous devez placer #bolos à l'assemblée nationale». 

«#challengeaccepted», a répondu la députée insoumise. «C'est les député-e-s qui ont un tout p'tit peu changé : maintenant il y a 17 Insoumis-e-s #teamLFI #tupeuxpastest ! Sinon, nous on parle plutôt de #quille ou de #branquignole, mais ok, à la 1ère occaz on essaie de vous caser #bolos», a-t-elle ajouté. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles