Emmanuel Macron «préfère la taxation du carburant à celle du travail»

Le président de la République campe sur ses positions[OZAN KOSE / AFP]

Alors que les Français ont largement exprimé leur colère face à la hausse du prix des carburants, Emmanuel Macron a réagi, dimanche 4 novembre, dans un entretien accordé aux journaux du groupe Ebra, dévoilé ce lundi. 

S'il affirme entendre les vives réactions des Français, le président de la République «assume parfaitement» la hausse de la taxation sur le diesel. «Les mêmes qui râlent sur la hausse du carburant, réclament aussi qu'on lutte contre la pollution de l'air parce que leurs enfants souffrent de maladies», a-t-il déclaré. 

En un an le prix de l'essence a augmenté de 14%. Le diesel, lui, a fait un bond de 23%. Une baisse du pouvoir d'achat insupportable, toutefois inévitable selon le chef de l'Etat qui estime que «la hausse du prix à la pompe qu'on constate aujourd'hui est liée à 70% à celle des cours du pétrole».

En déplacement officiel au Vietnam, le Premier ministre Edouard Philippe avait justifié cette hausse très impopulaire en expliquant «qu'il n'y a pas de solution magique au problème du dérèglement climatique». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles