Pourquoi le bleuet est-il le symbole du 11 novembre ?

Fidèle à la tradition, le président Emmanuel Macron arbore un bleuet à l'occasion du centenaire de l'Armistice de 1918. [Jean-Christophe Verhaegen / AFP].

Le bleuet est le symbole de la solidarité nationale envers les anciens combattants et victimes de guerre. Mais pourquoi a-t-on choisi cette petite fleur bleue ?

Comme l'expliquent les historiens, cette tradition trouve son origine pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918).

Au cours du conflit, les Poilus avaient en effet pour habitude de surnommer «bleuets» les nouveaux soldats, en référence à leur uniforme bleu encore immaculé avant le combat.

Le «Bleuet de France»

Mais ce n'est qu'en 1925 que le bleuet devient officiellement un insigne, encore souvent épinglé de nos jours à la boutonnière des officiels, lors des cérémonies de l'armistice, chaque 11 novembre.

Une initiative que l'on doit à Charlotte Malleterre, fille du commandant de l’Hôtel national des Invalides et à Suzanne Leenhardt, une infirmière, qui ont créé le «Bleuet de France».

Cette organisation caritative, qui existe toujours, avait alors pour but de recueillir des fonds pour venir en aide aux mutilés de la Grande Guerre.

A l'époque, les pensionnaires des Invalides confectionnaient ainsi des bleuets en tissu qu’ils vendaient sur la voie publique. Un moyen de leur fournir une occupation et une source de revenus.

Puis, à partir de 1935, l'Etat encadre et officialise la vente du Bleuet le jour de l'Armistice. Et au fil du temps, la petite fleur bleue devient le symbole de l'insertion par le travail.

Une tradition revenue en force

Si la tradition s'est ensuite quelque peu perdue, elle a fait son retour en 2012, lorsque Nicolas Sarkozy a fait adopter une loi fixant au 11 novembre «la commémoration de tous les morts pour la France» et non plus uniquement ceux de la Première Guerre mondiale.

A cet égard, le Bleuet de France a lancé, le 3 novembre dernier, une grande campagne pour inciter chaque Français à faire des dons ou à offrir un peu de leur temps lors des collectes.

Tous les fonds récoltés à l'occasion de cette opération, qui dure jusqu'au 11 novembre, iront ainsi aux combattants, mais également à toutes les victimes de guerre et du terrorisme

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles