Blocage des «gilets jaunes» : les moments forts de la journée du 17 novembre en vidéo

Les «gilets jaunes» ont entrepris de bloquer les routes et les points stratégiques ce samedi 17 novembre lors d’un mouvement social contre la hausse des prix du carburant. Une manifestante a été tuée en Savoie, écrasée par une automobiliste. De nombreuses tensions ont éclaté en France : 117 personnes ont été interpellées, 227 blessées.

Certains manifestants étaient mobilisés dès la veille de la journée de mobilisation. A 7 heures du matin, des «gilets jaunes» se sont réunis un peu partout en France et ont commencé à bloquer les routes. Sur place, les policiers ont tenté de contenir la mobilisation. 

Bilan des manifestations

En fin d'après-midi, le ministère de l'Intérieur a annoncé un total de 282.710 manifestants répartis en 2.000 blocages. Pour le moment, le bilan est de 227 blessés dont six graves. Parmi les forces de l'ordre, un policier a été gravement blessé et cinq blessés légers sont à déplorer. On compte également cinq blessés légers chez les gendarmes. 

Durant la journée, 117 personnes ont été interpellées dont 73 placées en garde à vue. En tout, 2.500 policiers et gendarmes ont été mobilisés. 

En milieu d'après-midi, les manifestants de la capitale se sont rassemblés sur les Champs-Élysées et la tension était palpable autour du palais de l'Élysée, de Concorde et de la place Beauvau. Des manifestants ont même tenté de dresser des barricades. 

La journée a été émaillée de tensions entre manifestants et opposants au mouvement de protestation. Les vidéos ont pullulé sur les réseaux sociaux. Les tensions ont été vives. 

Les incidents 

La nouvelle est tombée en milieu de matinée, une manifestante de 63 ans a été tuée par une automobiliste à Pont-de-Beauvoisin (Savoie). Alors que la conductrice emmenait sa fille chez le médecin, elle a eu une crise de panique et a forcé le barrage. Elle a été placée en garde à vue.

A Grasse (Alpes-Maritimes), un automobiliste a également tenté de forcer un barrage et a pris la route avec un policier accroché sur son capot. Le fonctionnaire de police est blessé et l'homme a été interpellé. 

A la Réunion, un homme a tiré en l'air avec un pistolet d'alarme. Son geste a créé un mouvement de panique. Identifié, il est recherché par les forces de l'ordre.

A la mi-journée, le ministère de l'Intérieur a dévoilé un bilan faisant état d'un mort et 47 blessés (dont trois graves) et 24 interpellations. A certains endroits, les forces de l'ordre ont tenté de disperser les manifestants à l'aide de gaz lacrymogènes.

A Dijon, de 5.000 à 6.000 «gilets jaunes» ont tenté de rejoindre le Zénith mais la manifestation a dégénéré et les fonctionnaires de police ont dû intervenir. 

A Quimper, deux policiers ont été blessés après qu'un automobiliste a volontairement chargé les fonctionnaires. Le conducteur a été interpellé. 

A Strasbourg où un motard de la police, positionné à un carrefour, a été hospitalisé après avoir été percuté par un véhicule, alors qu'il prenait en chasse une moto. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles