«Gilets jaunes» : la maison de François de Rugy taguée dans le Finistère

Le maire a déploré, un acte «désolant», regrettant «la volonté d'abimer une maison». [ludovic MARIN / AFP]

La résidence secondaire du ministre de la Transition écologique, François de Rugy, sur l'île d'Ouessant (Finistère), a été taguée la nuit dernière de slogans anti-gouvernementaux, selon la préfecture du Finistère. 

La façade et les fenêtres de la maison ont été dégradées, a précisé le maire d'Ouessant, Denis Palluel. Les mots «gilet jaune» ou encore «vendu» étaient lisibles.

Le maire a déploré auprès de l'AFP, un acte «désolant», regrettant «la volonté d'abimer une maison». Il a estimé qu'il était «inadmissible de s'attaquer à des biens personnels». «C'est surtout cela qui me choque, entrer dans une maison, chez quelqu'un.»

Il a exprimé son inquiétude car «une frontière a été franchie» précisant toutefois qu'il s'agissait «d'un acte isolé de la nuit». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles