«Gilets jaunes» : pas d'augmentation de salaire pour Emmanuel Macron et ses ministres en 2019

Une décision prise sur fond de crise des «gilets jaunes». [ARIS OIKONOMOU / AFP]

Alors que «l'acte V» des manifestations des «gilets jaunes» a bel et bien eu lieu à Paris et en province, ce samedi 15 décembre, le gouvernement a pris une décision exceptionnelle. Prévue au 1er janvier, l'augmentation salariale des fonctionnaires ne sera pas appliquée en 2019 au président de la République et à ses ministres.

Si la hausse des salaires d'Emmanuel Macron et de ses ministres aurait été relativement faible, cette décision d'y renoncer s'inscrit dans un contexte très tendu, alors que le chef d'Etat tente tant bien que mal d'apaiser les tensions en France. Lors de son allocution du 10 décembre, il avait notamment annoncé une revalorisation du SMIC de 100 euros.

Selon Capital, Emmanuel Macron et Edouard Philippe toucheront donc la somme de 15.140 euros brut mensuel. Avec la hausse, leur salaire aurait été de 15.204 euros. Les ministres, eux, toucheront toujours 10.094 euros brut.

En 2007, Nicolas Sarkozy avait fait bondir le salaire du chef d'Etat de 172%. François Hollande l'avait ensuite rabaissé de 30%.

La revalorisation salariale s'appliquera cependant bien aux autres fonctionnaires et devrait coûter 840 millions d'euros à l'Etat.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles