Les gardes à vue de deux autres proches de Chérif Chekatt ont été levées

Au total, sept personnes dans l'entourage de l'assaillant avaient été placées en garde à vue.[SEBASTIEN BOZON / AFP]

Les gardes à vue de deux autres proches de Chérif Chekatt ont été levées dimanche 16 décembre, a annoncé le parquet de Paris. Un membre de l'entourage du terroriste présumé reste toujours en garde à vue. 

Samedi soir, des proches de l'auteur présumé de la fusillade à Strasbourg avait déjà été relâchés. «La garde à vue des quatre membres de la famille de Chérif Chekatt a été levée ce jour en l'absence d'éléments les incriminant à ce stade», avait indiqué le parquet.

Dès le début de la traque de Chérif Chekatt, dans la nuit de mardi à mercredi, son père et sa mère, ainsi que deux de ses frères, avaient été placés en garde à vue, certains s'étant présentés de leur propre initiative aux autorités.

Au total, sept personnes dans l'entourage de l'assaillant avaient été placées en garde à vue. Deux soeurs de Chérif Chekatt avaient également été entendues par les enquêteurs, mais en audition libre.

Les enquêteurs cherchent à savoir si le délinquant multirécidiviste de 29 ans, fiché S pour radicalisation islamiste, a pu bénéficier d'aide logistique durant sa fuite. 

Dans la soirée du mardi 11 décembre, Chérif Chekatt avait tiré sur plusieurs passants près du marché de Noël de Strasbourg (Bas-Rhin), faisant quatre morts et douze blessés. Sa fuite avait duré 48 heures avant qu'il ne soit abattu par des policiers jeudi soir.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles