L'Agence régionale de Santé débloque 2,4 millions d'euros pour les Samu d'Ile-de-France

Cela correspond à une enveloppe de 300.000 euros par Samu francilien[Philippe LOPEZ / AFP]

L’Agence régionale de santé (ARS) va débloquer 2,4 millions d’euros pour les huit Samu d’Ile-de-France. C'est ce qu'a affirmé le directeur général de l'ARS Ile-de-France, Aurélien Rousseau ce dimanche à l'AFP.

Cela correspond à une enveloppe de 300.000 euros par Samu francilien qui sera versée «la première semaine de janvier», «débloquée sur des crédits propres à l’agence», a-t-il précisé. Un geste qui fait suite à la mobilisation des Samu de la région qui dénonçaient «le fait qu’il manque des auxiliaires de régulation médicale».

Aurélien Rousseau reconnaît des difficultés de recrutement, un turnover très élevé dans certains Samu, «comme à Paris et en Seine-Saint-Denis», ainsi qu’un «nombre d’appels qui augmente, par exemple à Paris avec les gilets jaunes». Il constate également de «vraies disparités d’activité et d’indicateurs de résultats entre les différents Samu», estimant qu’il y a un «travail de fond à faire sur l’organisation».

Les agents du Samu de Seine-Saint-Denis, bénéficiaire du déblocage de 300.000 euros, ont déposé un préavis de grève pour lundi afin de dénoncer un manque de personnel qui ne permet plus de répondre correctement aux appels au 15.  

«La principale revendication porte sur le manque de moyens humains. L’objectif est de répondre à 90 % des appels en moins d’une minute, on en est très loin», expliquait samedi 22 décembre, le docteur Frédéric Adnet, directeur du Samu en Seine-Saint-Denis, à l'AFP.

«300.000 euros, c’est satisfaisant mais ça doit être pérenne, afin que l’on puisse embaucher», a-t-il réagi dimanche après l’annonce de l’ARS. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles