Bagarre à Orly : les rappeurs Booba et Kaaris condamnés à 18 mois de prison avec sursis

Les rappeurs Booba et Kaaris, qui s'étaient battus à l'aéroport d'Orly début août, ont été condamnés ce mardi à 18 mois de prison avec sursis.

Les deux rappeurs, qui n'étaient pas présents pour entendre le jugement au tribunal correctionnel de Créteil, ont aussi été condamnés à 50.000 euros d'amende chacuns.

Jugés au même moment, leurs neuf proches ayant participé à la bagarre générale ont écopé de peines allant jusqu'à 12 mois d'emprisonnement.

« Ce jugement consacre des violences croisées », c'est « une décision en grande partie mesurée », a réagi l'avocat de Booba, Yann Le Bras. L'avocat de Kaaris, David-Olivier Kaminski, y a lui vu un « jugement d'apaisement ». Tous deux vont appeler leurs clients et se « laisser le temps de la réflexion » avant de se prononcer sur un possible appel, ont-ils indiqué.

Lors de l'audience du 6 août dernier, le procureur avait requis un an de prison avec sursis, qualifiant les deux rappeurs de « petits bourgeois du clash ».

Une autre audience le 17 janvier

La bagarre générale avait éclaté lorsque les deux rappeurs et leurs entourages respectifs s'étaient croisés à l'aéroport d'Orly, où ils s'apprêtaient à prendre le même avion pour Barcelone, où ils devaient tous deux se produire sur scène, dans des lieux différents. 

Lors du procès, les juges ont tenté de déterminer les responsabilités de chacun à l'aide des caméras de surveillance, mais les images n'ont pas permis d'établir avec certitude la manière dont la bagarre avait commencé.

Ces violences étaient l'aboutissement de longues années de provocations entre Booba et Kaaris, par chansons et réseaux sociaux interposés. 

Une autre audience est prévue le 17 janvier pour déterminer les dommages et intérêts, la bagarre ayant occasionné des dégâts évalués à 50.000 euros. 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles