Des familles homoparentales s'indignent après une formulation polémique de l'INSEE

La formulation a du mal à passer chez les couples du même sexe [EVARISTO SA / AFP]

En remplissant le formulaire 2019 de recensement de la population, des familles homoparentales ont exprimé leur colère, en réalisant que l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) n'offrait pas la possibilité de se déclarer en tant que couple de parents du même sexe. 

Parmi les informations requises sur la «feuille de logement», les foyers doivent notamment indiquer «les habitants permanents du logement». Et peu importe si les couples sont composés de deux hommes ou de deux femmes. «Pour les couples homoparentaux, un parent se déclare père et l'autre mère, quel que soit leur sexe», indique le questionnaire. 

Une formulation qui passe mal dans les familles concernées, qui ont immédiatement réagi afin de déplorer «un exemple édifiant de stéréotypes». 

Sur Twitter, l'association Urgence Homophobie a dénoncé «une humiliation administrative». 

Très étonné par la polémique, Lionel Espinasse, responsable des enquêtes de recensement à l'INSEE, a déclaré au Parisien : «L'actualité du moment a dû rendre cette question plus sensible car c'est le même questionnaire papier que l'année dernière et à l'époque, personne ne s'était manifesté.» Avant de préciser avoir été contraint, par manque de place, de simplifier la version papier : «En ligne, toutes les configurations familiales sont prises en compte, et là on peut mettre deux fois 'mère' ou deux fois 'père'.» 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles