Loi prostitution : la pénalisation des clients «conforme» à la Constitution

Les «sages» ont estimé qu'en pénalisant les clients de prostituées, le législateur avait cherché à «lutter contre la traite» et le proxénétisme.[AFP]

Les clients des prostituées resteront passibles d'une amende en France : le Conseil constitutionnel a déclaré vendredi «conforme» à la loi fondamentale la loi d'avril 2016, rejetant l'argument d'associations qui critiquaient un texte portant atteinte à la «liberté d'entreprendre» et à la «liberté sexuelle».

Les «sages» ont estimé qu'en pénalisant les clients de prostituées, le législateur avait cherché à «lutter contre la traite» et le proxénétisme.

Le législateur «a ainsi entendu assurer la sauvegarde de la dignité de la personne humaine contre ces formes d'asservissement et poursuivi l'objectif de valeur constitutionnelle de sauvegarde de l'ordre public», affirme la décision.

 

 

Vous aimerez aussi

Marine Le Pen : « Le Conseil constitutionnel est devenu une super maison de retraite »
Politique Marine Le Pen : «Le Conseil constitutionnel est devenu une super maison de retraite»
La longue et sinueuse carrière d'Alain Juppé en politique
Politique Alain Juppé au Conseil constitutionnel : retour sur la carrière politique de l'ex-maire de Bordeaux
Politique Bordeaux : les émouvants adieux d'Alain Juppé à la mairie

Ailleurs sur le web

Derniers articles