Versailles : interpellé pour une cinquantaine de tags antisémites dans le RER

Ces faits surviennent dans un contexte tendu en France où les actes à caractère antisémite ont bondi de 74% en 2018. Ces faits surviennent dans un contexte tendu en France où les actes à caractère antisémite ont bondi de 74% en 2018. [AFP]

Soupçonné d'être à l'origine d'une cinquantaine de tags antisémites sur la ligne C du RER, un homme d'une soixantaine d'années a été interpellé mercredi matin en gare de Versailles Rive Gauche.

Il a été pris en flagrant délit vers 6h du matin puis a rapidement reconnu les faits. La SNCF a porté plainte contre lui pour «dégradation» et «incitation à la haine».

Depuis plusieurs jours, les inscriptions antisémites - des croix gammées et des insultes - se multipliaient sur les murs des gares et les trains du RER C.

L'enquête interne, menée notamment à travers l'exploitation des bandes de vidéosurveillance, avait conduit la société ferroviaire sur la piste d'une seule et même personne.

Ces faits surviennent dans un contexte tendu en France où les actes à caractère antisémite ont bondi de 74% en 2018.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles