Patrice Evra visé par une plainte pour injures à caractère homophobe

La plainte a été déposée au parquet de Paris par les associations Stop Homophobie et Mousse, soutenues par le collectif Rouge Direct. [Icon Sport]

Patrice Evra est visé par une plainte pour injures publiques à caractère homophobe après son dérapage vidéo contre le PSG.

La plainte a été déposée au parquet de Paris par les associations Stop Homophobie et Mousse, soutenues par le collectif Rouge Direct, qui réunit les anciens du Paris Foot Gay. Patrice Evra encourt une peine d'un an d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.

Très suivi sur les réseaux sociaux

«Nous ne voulons pas laisser passer les injures d’un ancien capitaine de l’équipe de France de football. Il a une audience notamment auprès des jeunes», a souligné auprès de France Bleu Julien Pontes, porte-parole de Rouge Direct. Et d’ajouter : «si M. Evra n’a pas conscience de la gravité de ses propos, nous souhaitons que ce soit un juge qui lui rappelle».

Le 18 mars dernier, l’ancien joueur de Manchester s’était déchaîné sur le PSG en insultant le club sur les réseaux sociaux, où il est très largement suivi. «Paris vous être des p*** ! Des p*** je le dis ! Ici c’est des hommes qui parlent», avait-il ainsi lancé sur Snapchat.

Dans la foulée, le club de la capitale avait publié un communiqué dans lequel il condamnait «fermement les injures homophobes de Patrice Evra», se disant prêt à soutenir «toute démarche» de ses partenaires associatifs.

Face à l’ampleur de la polémique, l’ancien joueur de 37 ans avait publié une nouvelle vidéo sur les réseaux sociaux, dans laquelle il revenait sur «un énorme malentendu». «Je ne suis pas homophobe […] J’aime tout le monde. Si j’ai blessé quelqu’un, je m’en excuse», déclarait-il.

À suivre aussi

L'un des policiers est un opérateur de vidéosurveillance d'un commissariat parisien, tandis que le second est un collègue ayant reconnu avoir filmé les images avec son smartphone.
Justice Paris : deux policiers bientôt jugés pour avoir diffusé une vidéo d'un homme empalé sur un poteau
Justice Gilets jaunes : premier procès d'un policier, accusé d'avoir jeté un pavé sur les manifestants
Faits divers Angoulême : une femme condamnée pour avoir laissé son conjoint agresser sexuellement sa fille

Ailleurs sur le web

Derniers articles