10 pompiers et un prêtre ont sauvé les trésors de Notre-Dame

Le commandant des pompiers de Paris, le général Jean-Claude Gallet. Le commandant des pompiers de Paris, le général Jean-Claude Gallet. [ludovic MARIN / POOL / AFP]

Ils ont fait preuve d'un courage extraordinaire. Dix pompiers, guidés par un prêtre, se sont portés volontaires pour braver les flammes qui ravageaient Notre-Dame lundi soir, pour aller sauver les trésors que renfermaient la cathédrale.

Alors que la flèche de la cathédrale, mangée par les flammes, menaçait de s'effondrer, le général Jean-Claude Gallet, commandant des pompiers de Paris a expliqué avoir réuni ses hommes pour élaborer un plan visant à sauver les oeuvres et reliques les plus rares menacées par l'incendie. 

Dix pompiers se sont alors portés volontaires malgré le danger. Bravant la chaleur, la fumée et le plomb fondu gouttant depuis la voûte, et accompagnés d'un prêtre, ils ont travaillé sans relâche pour sauver des reliques inestimables, notamment la couronne d'épines du Christ et la tunique de Saint-Louis.

Un robot utilisé par les pompiers

Lorsque l'accès à l'intérieur de la cathédrale est devenu impossible, les pompiers ont alors envoyé un robot à l'intérieur pour projeter de l'eau et tenter ainsi de contenir la température à l'intérieur de Notre-Dame.

Les oeuvres sauvées ont ensuite été mises à l'abri dans la salle Saint-Jean de la mairie de Paris, située près de l'Ile de la Cité. 

Grâce au travail des pompiers, les pertes ont été limitées. Seules 5 à 10% des oeuvres d'art auraient ainsi été perdues.

À suivre aussi

Le patrimoine médian des Français est supérieur à 90 000 euros.
patrimoine La France au neuvième rang mondial des pays les plus riches
culture La maison où J.R.R. Tolkien a écrit «Le Hobbit» est à vendre
Visite du château du Clos Lucé à Amboise où Léonard de Vinci vécut les dernières années de sa vie
patrimoine Visite du château du Clos Lucé à Amboise où Léonard de Vinci a vécu les dernières années de sa vie

Ailleurs sur le web

Derniers articles