Paris : un policier se suicide sur son lieu de travail, c'est le 28e depuis le début de l'année 2019

[© JACQUES DEMARTHON / AFP]

Un policier s'est donné la mort, rue Albert, dans le 13e arrondissement de Paris ce jeudi 18 avril, selon les premières informations de Franceinfo. Il s'agit du 28e suicide dans les rangs de la police nationale depuis le début de l'année 2019,

Âgé de 25 ans, ce jeune policier était membre de l'unité d'éducation et d'information routière, au sein de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC). Il s'est donné la mort dans les locaux du centre de formation des compagnies de circulation, situés 71, rue Albert (13e).

Il s'agit du 28e suicide d'un policier en 2019 en France, et ce, quelques jours à peine après celui d'un autre jeune policier de la même unité. Âgé de 27 ans, ce dernier avait été retrouvé sans vie à son domicile du 13e arrondissement, son arme de service à ses pieds. 

A Montpellier, c'est une capitaine de police de la sûreté départementale de l'Hérault qui s'est également donné la mort le jeudi 11 avril dernier, avec son arme de service. Des drames à répétition que les syndicats policiers ne cessent de dénoncer.

«J’ai décidé d’affirmer haut et fort que le suicide dans la police et la gendarmerie ne sera jamais une fatalité», avait pourtant fait savoir Christophe Castaner. Le 12 avril dernier, le ministre de l'Intérieur avait en effet fait savoir qu'une «cellule alerte prévention suicide» serait créée, pilotée par Noémie Angel, membre de l'Inspection générale de l'administration (IGA).

Parmi les actions concrètes mises en place, le ministre avait annoncé la mise en place d'une écoute téléphonique 24h/24n ainsi que des séances de formation «pour sensibiliser chacun». Il avait également demandé «d'améliorer le suivi psychologique, médical et social» et ce, notamment pour les agents les plus exposés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles