Quels hommages seront rendus aux soldats tués en libérant les otages ?

Deux jours d’hommage vont se succéder à partir de ce lundi pour les soldats Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, tués jeudi 9 mai au Burkina Faso en sauvant des otages.

Alors que les corps des militaires ont été rapatriés dimanche sur le sol français, en présence de la ministre des Armées Florence Parly, une cérémonie militaire est organisée ce lundi, avant l’hommage national de mardi.

une cérémonie pour la famille et les frères d'armes

Il s’agira ce lundi après-midi d’un hommage militaire, présidé par le chef d’Etat major des armées, aux Invalides. Seules les familles des soldats et leurs proches camarades y seront présents, pour un recueillement qui se veut très sobre.

Pour cet honneur funèbre, le cérémoniel prévoit la mise en berne des drapeaux français et militaires, ainsi qu’une marche, à la place de l’hymne national, dans la cour du bâtiment.

l'hommage de la nation

Mardi, les deux hommes recevront l’hommage national. Celui-ci se déroulera également aux Invalides, mais en présence d’un plus grand nombre de personnes. Dès 10 heures, leurs cercueils traverseront le pont Alexandre III, où la ministre des Armées a appelé les Français «à venir nombreux» se recueillir sur leur passage, «ou à se joindre par la pensée».

Le président Emmanuel Macron présidera la cérémonie, puis leur remettra à titre posthume la légion d’honneur. L’Elysée a indiqué que celle-ci se déroulera dans l’esprit de ce qui avait été fait pour le colonel Arnaud Beltrame, tué en mars 2018 en sauvant une personne lors de l’attentat de Trèbes.

Si l’évènement sera largement relayé par les médias, la cérémonie dans la cour des Invalides pourrait les voir tenus à l’écart. En effet, les membres du commando d’élite Hubert, dont faisaient partie Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, seront présents dans la cour des Invalides. Or, leurs visages ne peuvent pas être dévoilés.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles