Paris parmi les villes les plus engagées en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique

La capitale française a obtenu la note «A», qui distingue les villes mondiales les plus ambitieuses en matière de transition énergétique La capitale française a obtenu la note «A», qui distingue les villes mondiales les plus ambitieuses en matière de transition énergétique.[© KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Paris fait partie des 43 villes mondiales les plus engagées en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, selon une étude publiée ce lundi 15 mai par l'organisation britannique CDP (Carbon Disclosure Project).

La capitale française a en effet obtenu la note «A», qui distingue les villes mondiales les plus ambitieuses en matière de transition énergétique et de réduction des émissions de carbone. A ses côtés, 42 autres villes du monde sortent du lot également, dont seules 7 autres villes européennes, sur un total de 630 villes étudiées.

«Nous avons choisi des villes qui ont mis en place une vraie politique de transition environnementale, pour une économie sobre en carbone, tout en protégeant les citoyens et en leur garantissant des lieux de vie et de travail prospères», a ainsi fait savoir CDP.

43 villes distinguées dans le monde entier

Parmi celles-ci, Londres (RU), Athènes (Grèce), Barcelone (Espagne) ou encore La Haye (Pays-Bas) pour l'Europe. Les grandes villes américaines comme New York City, Boston, San Francisco ou encore Seattle obtiennent également la note «A», tout comme les grandes villes australiennes (Canberra, Sydney, Adelaide et Melbourne) et canadiennes (Toronto, Calgary et Vancouver).

capture_decran_2019-05-13_a_11.15.44.png

Dans le reste du monde, Le Cap est l'unique ville de tout le continent africain à se démarquer, tout comme Buenos Aires pour l'Amérique du Sud. En Asie, Hong-Kong et trois villes taïwanaises (Taipei, Kaohsiung et Taichung) sont aussi les seules à se démarquer. 

Une ambition forte pour Paris

A Paris, ce positionnement est le résultat d'une politique menée depuis plusieurs années, en faveur de la réduction de la place de la voiture en ville, ainsi que par le développement de nouvelles mobilités plus respectueuses de l'environnement (véhicules partagés, pistes cyclables etc...).

Par ailleurs, Paris met en place une série de mesures incitatives, voire contraignantes (vignettes Crit'air, zones 30, piétonnisation...) pour aller vers une capitale plus verte. A terme, l'exécutif porte l'objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050. Anne Hidalgo, la maire de la capitale, s'est d'ailleurs récemment félicitée : «Paris, championne de la lutte en faveur de l'environnement».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles