La France prépare une arme laser pour neutraliser les satellites espions

Une arme défensive qui peut atteindre des objectifs situés entre 400 et 700 km d’altitude.[©Frederic J. BROWN / AFP]

Quand l’espace se militarise. Présente salon du Bourget a ouvert ses portes ce lundi, l’Office national d'études et de recherches aérospatiales (Onera), a mis au point une arme redoutable : un canon laser capable de neutraliser un satellite.

«L'Onera travaille sur une arme laser qui part du sol et qui vient taper sur le satellite, ou l'éblouir, s'il s'agit d'un satellite d'observation. Il est également possible de taper sur des panneaux solaires, d'une envergure importante sur un satellite. On perturbe ainsi totalement le fonctionnement du satellite espion, et on l'empêche de réaliser sa mission», a expliqué Franck Lefèvre, qui dirige le département défense de l'Office national d'études et de recherches aérospatiales.

Cette arme défensive  - qui selon Challenges peut atteindre des objectifs situés entre 400 et 700 km d’altitude – a pour mission de neutraliser un satellite, sans le détruire physiquement, précise Franck Lefèvre. En effet, après la destruction d'un satellite par l'Inde lors d'un exercice le 27 mars – qui avait projeté des milliers de débris – la précision est non négligeable. La Nasa avait d’ailleurs fait part de son inquiétude pour la sécurité de la station spatiale.

L'année dernière, le président Emmanuel Macron avait déclaré : «L'espace est un véritable enjeu de sécurité nationale. C'est pourquoi je veux que nous définissions, au cours de la prochaine année, une stratégie spatiale de défense». Ce laser de l'Onera pourrait peut-être répondre à cet objectif.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles