Philippe «Zdar», membre du duo électro Cassius, est décédé

Le décès de Philippe «Zdar» survient au moment où le duo Cassius allait sortir son nouvel opus. [Michael Tullberg / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Philippe Cerboneschi, dit «Zdar», membre du duo Cassius, pionnier de la French Touch de l'électro, est mort accidentellement d'une chute d'un immeuble parisien, mercredi soir, a annoncé à l'AFP son agent.

«Il a fait une chute accidentelle, par la fenêtre d'un étage élevé d'un immeuble parisien», a déclaré Sébastien Farran, sans plus de précision.

Philippe Cerboneschi composait depuis 1996 avec Hubert Blanc-Francard le duo Cassius, devenu incontournable sur la scène électronique française dès la parution de leur premier album «1999» sorti la même année et qui mêlait hip hop, house et funk.

Ils s'étaient rencontrés quelques années plus tôt, quand «Zdar» travaillait déjà comme ingénieur du son pour des artistes comme Serge Gainsbourg et avait créé Motorbass, un premier duo avec Etienne de Crécy. Trois autres albums studio de Cassius suivront : «Au rêve» en 2002, «15 Again» qui marqua un virage vers le rock en 2006 avec le single «Toop Toop» et «Ibifornia» en 2016. 

Acteur majeur de la French Touch, «Zdar» a aussi énormément collaboré avec des artistes divers, tels que les Beastie Boys, Phœnix, The Rapture, Cat Power, Chromeo, Tiga, M ou encore Franz Ferdinand.

La semaine de la sortie du nouvel opus

Le décès de Philippe «Zdar» survient au moment où le duo signait son retour avec la sortie prévue ce vendredi 21 juin de leur nouvel album «Dreems». Le groupe devait d'ailleurs se produire ce même vendredi à l'Olympia pour la soirée de la Fête de la Musique organisée par France Inter. 

«Ses amis de son et de cœur se joignent à sa famille pour témoigner de leur infinie tristesse. Ce soir la musique a perdu un génie», ajoute le communiqué. Philippe Cerboneschi avait 50 ans.

À suivre aussi

Dans le Limousin de Poulidor : la gloire, mais surtout la simplicité
Disparition Dans le Limousin de Poulidor : la gloire, mais surtout la simplicité
Le sportif a traversé les époques, des années 1960 au XXIe siècle, en gardant une popularité intacte sans avoir jamais porté le maillot jaune.
Cyclisme Raymond Poulidor est décédé
Disparition Le cow-boy de Marlboro est décédé à 90 ans sans avoir jamais fumé

Ailleurs sur le web

Derniers articles