Canicule : 32 départements toujours en vigilance orange

Miguel MEDINA / AFP

La vigilance orange concerne désormais 32 départements contre 75 hier. Dans les départements maintenus en vigilance orange, «les températures maximales seront supérieures à 35 °C», ce dimanche, précise Météo-France.

L'alerte rouge à la canicule, qui avait été instaurée pour la première fois en France, a été levée samedi dans les départements du Sud qui étaient concernés (Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault et Vaucluse).

«Dimanche, on attend une évolution favorable qui va donner un net rafraîchissement par le nord-ouest du pays. Cette accalmie au niveau de la canicule permettra donc de sortir de nombreuses régions de la vigilance canicule, sur l'ouest ainsi que la moitié nord du pays», a souligné Météo France.

Pour autant, «dans la nuit de samedi à dimanche, les températures seront encore très élevées», poursuit l'organisme de prévision météo. «Il faudra attendre jusqu'à mardi pour voir l'ensemble du pays retrouver des températures moins élevées, mais qui devraient rester au dessus des normales de saison sur la moitié sud du pays», ajoute Météo France.

Pour ce week-end, qui coïncide avec les premiers départs en vacances, la ministre des Transports Elisabeth Borne a incité ceux qui le peuvent à «décaler leurs déplacements» en voiture comme en train, les voies ferrées ayant été mises à l'épreuve par le pic de chaleur.

D'autant que sur une large partie du pays, la canicule s'accompagne d'une pollution à l'ozone irritante pour les poumons : les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes et le Var sont passés au niveau maximal d'alerte, comme les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

A Lyon, Grenoble, comme à Marseille et Paris la circulation différenciée, qui interdit le trafic aux véhicules les plus anciens, a été instaurée pour tenter de lutter contre ce phénomène.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles