Homard, champagne, grands crus... François de Rugy épinglé pour des dîners fastueux

Mediapart révèle ce mercredi 10 juillet que François de Rugy, actuel ministre de la Transition écologique, a disposé des fonds publics pour financer des dîners d’ordre personnels.

L’enquête menée par Mediapart rapporte qu’entre octobre 2017 et juin 2018, alors qu’il était le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy et son épouse auraient multiplié ces dîners.

«De somptueuses agapes entre amis dignes de grands dîners d’État»

L’actuel ministre et sa femme auraient convié plus d’une dizaine de fois des amis pour prendre part à de véritables festins. Au menu : bouteilles de champagne et grands crus mis à disposition dans les caves de l’Assemblée, accompagnés de homards géants, le tout servi dans des verres en cristal et de la vaisselle d’apparat.

Séverine de Rugy est accusée d’avoir organisé la plupart des rendez-vous, qui avaient lieu dans la résidence du président de l’Assemblée nationale située dans l’hôtel de Lassay, au cœur du 7e arrondissement de Paris.

Les convives étaient pour la plupart des personnalités, voire parfois des amis proches du couple. Surtout, Mediapart indique que les invités appartenaient essentiellement au cercle relationnel et amical de la compagne du ministre.

Séverine de Rugy soutient que son mari a assisté à ces soirées dans le but de «ne pas [se] couper de la société». «Pour moi, ce n’est pas privé parce qu’en fait, c’est du relationnel qui permet de se mettre au courant et de s’intéresser à ce que font les gens», indique-t-elle à Mediapart. Toutefois, les participants questionnés par Mediapart ont remis en cause le caractère professionnel de ces dîners.

François de Rugy, qui s’engage pourtant depuis des années pour une meilleure transparence des dépenses publiques, ne nie pas les accusations mais évoque avoir davantage pris part à des « dîners informels liés à l’exercice de ses fonctions avec des personnalités issues de la société civile ».

Si le personnel de l’Assemblée nationale a été mobilisé lors de ces dîners, il a également été réquisitionné lors d’événements intimes du couple comme la Saint-Valentin en 2018.

«J'assume totalement»

Ce matin, au micro de France Inter, François de Rugy a revendiqué «totalement» ses actes, soutenant que son épouse et lui n’ont rien à se reprocher. «Je n’accepte pas qu’on nous attaque, a-t-il ajouté. J’assume totalement qu’un président de l’Assemblée nationale - comme un ministre - rencontre dans un cadre informel des responsables d’entreprises, de la culture, des universités».

Celui qui souhaite avantager «des relations de travail» dans une Assemblée dite «ouverte» a indiqué que depuis qu’il est ministre, le budget de réception a été divisé par trois.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles