Paris déclenche «l'état d'urgence climatique»

La capitale va notamment créer une «académie du climat». [© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP]

Après une canicule historique et afin de lutter contre la pollution et protéger l'environnement, la ville de Paris s'est déclarée, ce mardi 9 juillet, en «état d'urgence climatique».

Sur la proposition de la majorité, les élus du conseil de Paris ont en effet voté cette mesure pour déclencher «l'urgence climatique», à l'instar de ce qu'ont fait plusieurs dizaines de villes à travers le monde, comme Londres, Edimbourg, ou encore New York en juin dernier.

Pour tenter de faire bouger les choses, la capitale va créer une «académie du climat», visant à «offrir aux jeunes et volontaires du climat, un lieu participatif et éducatif, gratuit». Le but est de les former et de les sensibiliser tout au long de leur scolarité, en leur permettant également «l'élaboration de projets environnementaux».

Un groupe d'experts de l'environnement

Un «Giec parisien» (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) verra également le jour, et réunira des experts, tels que des climatologues, des urbanistes ou encore des sociologues, qui donneront leurs avis et participeront à l'élaboration des politiques publiques.

Enfin, la capitale va créer un Prix international de l’Écologie, qui sera désormais décerné chaque 12 décembre  – date anniversaire de la signature des accords de Paris –, afin de récompenser les acteurs et les projets qui s’engagent en faveur du climat et de la biodiversité.

«La dernière génération à pouvoir relever le défi du climat»

L'adjointe parisienne chargée de l'Environnement, Célia Blauel, a d'ailleurs appelé à «tenir les objectifs de l'accord de Paris», qui avait été adopté en décembre 2015.

De son côté, Anne Hidalgo a martelé que «le temps de l’action concrète» est venu. «Agir ici et maintenant, chacun à son niveau et collectivement, voilà la seule façon de répondre au défi devant lequel nous place le climat. Nous sommes peut-être la dernière génération à pouvoir changer le cours des choses», a plaidé la maire de Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles