Elle divorce et vend sa robe de mariée sur Facebook

Rédigée dans un style franc et direct et avec beaucoup d'humour, l'annonce de Christelle n'est pas passée inaperçue... [Capture Facebook / ChristelleFj].

Après un mariage qui a tourné court, Christelle, une Mulhousienne de 33 ans, a décidé de clore cette malheureuse histoire de façon tout à fait symbolique : en vendant sa robe de mariée sur Facebook. Et le ton employé fait que son annonce est loin d'être passée inaperçue...

Mise en ligne le 16 juillet dernier sur une page de troc, la jeune femme annonce tout de suite la couleur : «Après m'être débarrassée du mari, voilà que je me débarrasse de la robe ! Elle a bien sûr été portée qu'une fois et on ne m'y reprendra pas», a-t-elle ainsi écrit, non sans humour. 

Contactée par France 3 Grand Est, Christelle a expliqué qu'elle vendait cette robe de tulle et de perles, de taille 44 réduite à une 38 (en pliant le tissu sans découper), avant tout parce que «tout le monde n’a pas l’argent pour s’acheter une belle robe, et des gens veulent quand même se marier». Et d'ajouter un brin moqueur : «Paix à leur âme».

Mais plus sérieusement, derrière cet acte insolite, se cache une histoire bien moins drôle sur laquelle la jeune divorcée a accepté de lever son voile d'ex-mariée, et qui parlera sans doute à nombre d'autres femmes. 

Une histoire passée compliquée

«Mon mari m’a complètement rabaissée : j’étais "grosse", j’étais "moche", je "servais à rien"... Il a complètement détruit ma confiance en moi-même, dit-elle, j’en avais marre de me sentir merde. Je l’ai donc laissé en plan, avec la maison et tout, et je suis partie avec mes enfants...»

De cette sombre séquence de sa vie, elle en a retenu une leçon et un message qu'elle veut aujourd'hui faire passer au plus grand nombre : «Non, on est pas des merdes, on est jolies, on peut plaire; on a beaucoup de qualités qui peuvent plaire à beaucoup de gens. [Ça] peut leur ouvrir les yeux [à ces femmes], les aider à quitter leur mari, et à vivre heureuses.»

la robe attend toujours une acheteuse

Christelle confesse toutefois que si sa drôle d'annonce fait beaucoup rire, sa robe n'a toujours pas trouvé preneuse et qu'elle reçoit même des propositions. «Beaucoup de gens viennent me demander en MP (message privé; ndlr) si je suis à la recherche d’un nouveau mari, me dire que je suis belle...»

Qu'à cela ne tienne, elle étudie aussi toute proposition (sérieuse) quitte à envisager un échange. «Je vais bientôt déménager. Tout bêtement, je vais me retrouver sans frigo. Contre un joli frigo ? J’étudie toute proposition assez honnête».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles