Val-de-Marne : leur réservation Airbnb tourne à la séquestration et au viol

Les agresseurs avaient branché un aspirateur pour ne pas se faire entendre des voisins.[Kenzo TRIBOUILLARD / AFP]

Un groupe d’amis de trois filles et un garçon s’est retrouvé en plein cauchemar, dans la nuit de dimanche à lundi. Dans un appartement de Saint-Maurice (Val-de-Marne), loué sur Airbnb, ils ont été séquestrés par des inconnus et l’une d’elle s’est fait violer.

L’une des victimes, a raconté son calvaire au Parisien. «On a entendu frapper à la porte, une copine a fait l’erreur d’ouvrir (…)», décrit-il. Quatre personnes, âgées selon lui de 18 à 23 ans, font alors irruption dans l’appartement. Si trois sont cagoulés, le dernier ne se cache même pas, et brandit une arme de poing. Les amis sont alors bâillonnés et ligotés avec du scotch noir.

Après avoir branché un aspirateur pour empêcher les voisins d’entendre ce qu’il se passait, les quatre ravisseurs enferment chacun des amis dans une pièce différente, avant de voler tout ce qu’ils peuvent. Cartes bancaires, argent liquide, sacs à main, clef de voiture et même télévision de l’appartement sont dérobés.

une jeune fille violée puis rasée

La situation va dégénérer encore plus lorsque les agresseurs, qui semblent chercher une personne en particulier, selon la victime, ne la trouvent pas dans l’appartement. L’un d’eux s’en prend alors directement à une fille, qu’il viole par pénétration digitale. Il lui passe également une lame de rasoir sur le visage, puis lui rase les cheveux. Afin de l’humilier un peu plus, il filme la scène avec son téléphone portable.

Une fois les malfrats partis, le jeune homme parvient à se détacher et à appeler la police. Soupçonné de proxénétisme, il est d’abord placé en garde à vue, avant d’être libéré. Selon lui, «l’agression serait liée à une histoire d’amour qui a très mal tourné». Entendus par les enquêteurs, les propriétaires de l’appartement et les voisins n’ont pas permis d’en savoir plus.

À suivre aussi

Faits divers Il dit aux gendarmes qu’il s’appelle Mireille Mathieu et donne un coup de tête
Hauts-de-Seine Un homme menaçant des policiers avec une arme blanche abattu à la Défense
Heureusement, le boulanger a pu compter sur le soutien de nombreux habitants.
Faits divers Un boulanger rappelé à l’ordre par la police car il fait trop de bruit en transportant sa panière à pain

Ailleurs sur le web

Derniers articles