Charente-Maritime : expulsée de son logement, une septuagénaire vit dans sa voiture

Depuis le début du mois de juillet, elle vit dans sa voiture[FREDERICK FLORIN / AFP]

Après le décès de son compagnon, une septuagénaire a été expulsée de son logement de l'île de Ré. Depuis le début du mois de juillet, elle vit dans sa voiture, comme le rapporte France Bleu.

Myriam, qui fêtera bientôt ses 75 ans, a vécu quelque temps chez une amie après son expulsion. Mais la maison étant louée tout l'été, elle a été contrainte de quitter les lieux. Depuis, elle dort sur le siège conducteur de son véhicule stationné en face d'un camping à Ars-en-Ré. «J'ai tout perdu. Depuis que je vis dans ma voiture, j'ai de l'œdème sur les jambes, je n'arrive presque plus à marcher. Ce n'est pas une vie, j'en ai marre», a-t-elle confié à France Bleu

Des assistantes sociales lui ont proposé un logement à La Rochelle, mais la septuagénaire qui vit sur l'île depuis trente ans refuse de la quitter. «Mes parents sont enterrés là. Ma fille est enterrée là. Mon copain est enterré là. Qu'irai-je faire à La Rochelle ?», s'est-elle exclamée.

Avec sa retraite de 1.239 euros par mois, Myriam est éligible à la loi sur le droit au logement opposable (DALO). Une maison avec deux chambres lui a été proposée contre un loyer de 400 euros, que la septuagénaire a refusé arguant qu'elle était «trop petite». «Le fait de coucher dans sa voiture est aussi un moyen de pression. Je veux rester à Ars, donc je couche dans ma voiture», a-t-elle déclaré. 

Deux options s'offrent désormais à elle : s'installer temporairement dans un camping ou attendre que les services de la préfecture trouvent une solution. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles