Paris : un dispositif anti-SDF installé devant une banque, les internautes s'indignent

Face à la polémique, la banque tente de se justifier. [Capture d'écran Twitter @cath_pierre]

La polémique enfle sur les réseaux sociaux. La Caisse d'Epargne a installé un dispositif anti-SDF, cette semaine, devant son agence du 14e arrondissement de Paris. Face à l'indignation générale, la banque a affirmé, samedi 27 juillet, auprès de CNEWS vouloir retirer «totalement» le dispositif «dès que possible».

La mise en place de plusieurs poteaux en inox, à l'endroit où s'abritait un sans-abri depuis plusieurs années, a suscité de nombreuses réactions auprès des internautes.

L'HOMME S'EST RÉINSTALLÉ sur les poteaux 

Délogé mardi dernier par les autorités, l'homme s'était ensuite installé sur le trottoir d'en face.

Vendredi 26 juillet, il a disposé ses matelas et ses effets personnels sur les poteaux en inox. 

la banque «prend ses responsabilités»... 

Face à la polémique, la banque a, dans un premier temps, tenté de se justifier, samedi 27 juillet. «La situation est compliquée. La mesure a été prise afin de répondre aux normes de sécurité de la banque», a déclaré à CNEWS, Thomas Levet, directeur des affaires institutionnelles de la Caisse d'Epargne. «De plus, l'endroit n'est absolument pas adapté pour une personne sans-abri. Ce n'est pas un domaine public. Nous sommes intervenus auprès de la préfecture, des associations et des pouvoirs publics afin qu'il soit accompagné et pris en charge», a ajouté le responsable. 

La Caisse d'Epargne disait comprendre «l'émoi» face à ce dispositif «spectaculaire» mais estimait «(prendre) ses responsabilités». «La situation n'est satisfaisante pour personne. Sur le fond, le problème du mal-logement reste entier. Nous réfléchissons avec les pouvoirs publics à cette question.»

... Puis rétropédale

Plus tard dans la journée, la Caisse d'Epargne a finalement concédé une erreur. «On comprend que cela puisse heurter, la forme n'était pas habile», a reconnu Thomas Levet, ajoutant que cela ne correspondait pas à la «philosophie d'entreprise et aux valeurs» de l'enseigne bancaire. «Le dispositif sera totalement retiré dès que possible», a-t-il assuré à CNEWS. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles