Selon l'IGPN, il n'existe pas de lien entre l'intervention de la police et la disparition de Steve Maia Caniço

Le corps retrouvé lundi dans la Loire est bien celui de Steve Maia Caniço disparu le soir d'une intervention policière controversée lors de la Fête de la musique.

Selon le Premier ministre, l'IGPN, dans son rapport d'enquête, n'a pas «établi de lien» entre l'intervention de la police et la disparition du du jeune homme de 24 ans. Le document indique par ailleurs que l'intervention policière était «justifiée» et proportionnée.

Une information judiciaire «contre X» pour «homicide involontaire» a été ouverte mardi à Nantes. Une autopsie a été réalisée mardi matin pour identifier ce corps qui était «en état de décomposition avancée», selon le procureur de Nantes Pierre Sennès.

Le corps avait été retrouvé lundi dans la Loire à Nantes au niveau du quai Ferrand, non loin du quai Wilson.

La disparition du jeune homme, un animateur périscolaire de 24 ans, a coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre dans la nuit du 21 au 22 juin où des échauffourées avaient éclaté vers 04h30 entre participants à un concert et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes, sur la Loire.

Les premières recherches étaient restées infructueuses et le procureur de Nantes, Pierre Sennès, avait annoncé la semaine dernière le recours à un sonar dans la Loire pour tenter de retrouver le corps de Steve Maia Caniço.

À suivre aussi

Faits divers Un commissaire retrouvé mort, sa compagne policière interpellée
L'homme avait également envoyé 3.000 SMS à son ex-compagne entre juin et juillet 2017.
Faits divers Finistère : un homme condamné pour avoir appelé son ex-compagne plus de 10.000 fois en 38 jours
Faits divers Un chasseur se tire une balle dans la jambe en rattrapant son fusil

Ailleurs sur le web

Derniers articles