Les ministres Bruno Le Maire et Gérald Darmanin menacés de mort

Ce n’est pas la première fois que les deux ministres reçoivent des menaces.[Ludovic MARIN / AFP]

La défiance envers la classe politique, et particulièrement le parti LREM au pouvoir, n’en finit pas de gonfler. Après les multiples dégradations de permanences parlementaires, deux membres du gouvernement ont reçu une lettre de menace de mort, avec trois balles de revolver.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, et son collègue de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont reçu à Bercy (où sont installés leurs cabinets respectifs) un mot manuscrit, sur lequel était scotché trois munitions. «C’est du 9 mm., mais sur place, ce sera du 11.43», est-il écrit, selon Le Point, qui a pu consulter la lettre.

Ce n’est pas la première fois que les deux ministres sont visés par des menaces. Selon l’équipe de Bruno Le Maire, il a reçu deux autres missives durant le mois d’août, avant le G7. «La maison de Bruno Le Maire va être pulvérisée pendant le G7 [prévoir un périmètre de sécurité] à Saint-Pée-sur-Nivelle», était-il écrit. Le ministre de l’Economie, qui avait déjà porté plainte pour cela, le refera dans les prochains jours, après la nouvelle lettre envoyée en août.

Gérald Darmanin avait lui reçu plusieurs messages en avril 2018. Il était inscrit sur l’un d’eux : «salaud, traître… avec Macron tu finiras comme Paul Doumer…», en référence à l’ancien président de la République, assassiné en fonction en 1932.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles