Paris : une immense publicité pour l'Arabie Saoudite à Chaussée d'Antin fait polémique

Une publicité pour l'Arabie Saoudite fait polémique à Paris. Une publicité pour l'Arabie Saoudite fait polémique à Paris.[© CNEWS]

Récemment affichée sur un immeuble en travaux situé place Théophile Bader (9e), une publicité vantant le tourisme en Arabie Saoudite créé la polémique sur les réseaux sociaux, et auprès de quelques élus parisiens.

Et si la publicité saute aux yeux, visible au beau milieu du carrefour de Chaussée-d'Antin-Lafayette (9e), ce n'est pas tellement sa taille qui dérange, mais plutôt son contenu. Et ce, pour deux raisons.

La première est qu'il s'agit de faire la promotion de l'Arabie Saoudite, une «monarchie totalitaire» selon Jacques Boutault, le maire EELV du 2e, qui «lapide les femmes et décapite ses opposants», renchérit Danielle Simonnet, élue Front de Gauche au conseil de Paris.

La deuxième est que cette publicité devrait être – selon la loi – interdite car, comme le rappelle Jacques Boutault, «une bâche n'est autorisée par dérogation au règlement local de publicité que si elle posée sur un bâtiment inscrit au patrimoine».

A l'origine de cette polémique ? Une association d'étudiants de Sciences Po qui a interpellé Anne Hidalgo, la maire de Paris, sur twitter lui demandant «une explication sur cette promotion gigantesque [...] qui semble avoir oublié de mentionner ses décapitations d’opposants et lapidations de femmes».

Reste désormais à savoir combien de temps cette publicité – qui couvre le premier étage du futur flagship en travaux de la marque de lingerie Etam – va tenir dans le temps et si elle est réellement illégale ?

À suivre aussi

Polémique Le nouveau logo des JO 2024 de Paris critiqué sur les réseaux sociaux
Polémique Mondial de rugby : l’arbitre qui avait parodié le coup de coude de Vahaamahina écarté des demi-finales
Mouvement social Liban : le coup de pied devenu viral d'une manifestante dans l'entrejambe d'un garde ministériel

Ailleurs sur le web

Derniers articles