«Comme j'aime» condamné pour pratique commerciale trompeuse

«Comme j'aime» propose à ses clients de leur livrer des repas pour maigrir. «Comme j'aime» propose à ses clients de leur livrer des repas pour maigrir.[Fred TANNEAU / AFP]

La marque «Comme j'aime», qui propose à ses clients la livraison de repas censés faire maigrir, a été condamnée par la justice pour avoir promis «une semaine gratuite» dans ses publicités.

En effet, le tribunal de grande instance de Paris a demandé, dans une ordonnance prise en référé, que la mention de «semaine gratuite» soit supprimée de toutes les publicités de la marque, a révélé le Parisien. «Comme j'aime» devra également verser 10 000 euros au titre de «l'atteinte portée à l'intérêt collectif des consommateurs». 

Pour bénéficier de la première semaine gratuite, il fallait passer commande et payer un programme de quatre semaines. La marque proposait au client de retourner les trois semaines restantes s'il n'était pas satisfait après une semaine afin d'être remboursé.

C'est l'Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV) qui avait saisie la justice au printemps dernier. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles