Issy-Val-de-Seine : la femme retrouvée sur la voie du RER C serait tombée par accident

Le trafic est partiellement interrompu sur le RER C, ce lundi matin. Le trafic est partiellement interrompu sur le RER C, ce lundi matin.[© Geoffroy Van der Hasselt / AFP]

Le trafic du RER C a été partiellement interrompu ce lundi 21 octobre, après la découverte d'«une personne inanimée sur les voies à Issy Val de Seine». Selon un article du Parisien paru ce mercredi, il s'agirait d'un accident.

L'information avait été dévoilée lundi 21 octobre au matin par la SNCF, qui informait de l'interruption du trafic. «La circulation est interrompue entre Champs-de-Mars (7e) et Versailles Chantiers (78), suite à la découverte d'une personne inanimée sur les voies à Issy Val de Seine», pouvait-on lire sur Twitter, sans communiquer plus d'informations sur le drame qui s'était joué dans cette gare très fréquentée aux heures de pointe.

C'est finalement Le Parisien qui dévoile ce mercredi 23 octobre une communication interne à la SNCF, dans laquelle la thèse de l'accident est avancée. Il s'agirait en effet d'une femme de 30 ans, tombée dimanche soir aux alentours de 23h entre la rame et le quai, au moment où le train redémarrait. Une chute qui – selon les images de la vidéo-surveillance – était involontaire.

Ainsi tombée, elle n'aurait finalement jamais réussi à se relever, et aurait eu l'une des deux jambes sectionnée. Plusieurs trains sont ensuite entrés en gare et repartis jusqu'à l'interruption du trafic pour la nuit, sans que personne ne s'aperçoive de la présence de ce corps inanimé sur les voies, jusqu'au passage du premier train de la journée du lendemain, au petit matin. 

Après avoir ouvert une enquête pour «recherche des causes de la mort», le parquet de Nanterre a ainsi tranché entre l'homicide, le suicide ou l'accident et a confirmé ce mercredi soir que son comportement «ne laissait pas penser à un suicide», et que seule la thèse de l'accident était retenue. L'enquête se poursuit néanmoins pour déterminer les causes de cet accident.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles