Quotas d’immigration : quels métiers auraient besoin de travailleurs étrangers ?

Le gouvernement doit annoncer mercredi l’instauration de quotas d’immigration en fonction des secteurs d’activité où la main d’œuvre manque. Des travailleurs étrangers verront ainsi leur acceptation en France facilitée dès lors qu’ils présentent un profil professionnel recherché. Mais de quels métiers parle-t-on ?

Selon un outil mis en place par le ministère de l’Intérieur et de Pôle emploi (BMO), le premier secteur concerné par une pénurie de main d’œuvre est la carrosserie automobile, dévoile Le Parisien. Viennent ensuite les métiers de géomètre (personne qui borne un terrain pour établir sa superficie), de régleur (ouvrier spécialisé qui règle les machines de production et leur cadence) et de couvreur (ouvrier du bâtiment qui recouvre le toit d’une maison de tuiles, ardoises, tôles…).

vétérinaires, restauration, ingénieurs...

Les charpentiers, les vétérinaires, les aides à domicile et aides ménagères sont également particulièrement recherchés, de même que les mécaniciens et électroniciens automobile, les agents de traitement thermique (ouvriers qui modifient les caractéristiques d’un pièce - dureté, résistance, via la chaleur ou le froid) et les dessinateurs en électricité et en électronique (employé d’un bureau d’étude qui réalise les plans et schémas des circuits électrique et électroniques d’un bâtiment ou logement, avant sa construction).

Par ailleurs, et s’ils n’apparaissent pas parmi les dix métiers où il est le plus compliqué de trouver de la main d’œuvre selon le BMO, ceux de la restauration et de l’ingénierie informatique sont également en déficit de candidats, par rapport aux besoins des entreprises. Il en est de même pour les médecins, dont le nombre n’est pas suffisant sur l’ensemble du territoire.

Il est donc fort probable que des quotas soient ouverts aux étrangers pour pallier ces manques.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles