Un faux policier pris à son propre jeu par de vrais agents

La voiture usurpant celle de la police était une Ford (photo d'illustration). [© DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Ce justicier-là n'était pas masqué. Début octobre, une voiture de la police de Wilson, en Caroline du Nord, s'est lancée dans une folle course-poursuite sur plusieurs kilomètres pour interpeller des suspects.

Mais, alors que les forces de l'ordre arrivaient à leur hauteur, elles ont été doublées par un autre véhicule – une Ford Taurus noire – qui, gyrophares allumés, a coupé la route des fugitifs pour les forcer à piler, raconte le journal Charlotte Observer.

Son conducteur, David Adams de son prénom, est sorti de la voiture dans la foulée... avant de pointer sans complexe une arme à feu sur les cinq passagers. Après leur avoir ordonné de quitter leur véhicule, il les a menottés et fouillés en vue de procéder à leur arrestation.

Une vendetta en question

Témoins de la scène, aussi surpris que méfiants, les policiers qui avaient initialement pris en chasse le véhicule ont alors crié au justicier autoproclamé de lâcher son arme. En vain: celui-ci quittera les lieux avant qu'ils n'aient pu lui toucher deux mots. S'il a finalement été arrêté le lendemain, officiellement pour usurpation de fonction, David Adams n'a toujours pas expliqué le pourquoi de sa petite «vendetta» individuelle.

En voulait-il personnellement à l'un des passagers? Cherchait-il seulement à aider les forces de l'ordre? Souhaitait-il simplement ressembler à Batman? Toujours est-il que son flair, lui, est digne d'un fin limier: les suspects avaient en leur possession suffisamment de drogues dures pour coucher un régiment, et le frère de l'un d'eux était activement recherché pour meurtre. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles