Plan hôpital : les mesures annoncées par le gouvernement

Le gouvernement dévoile ce mercredi 20 novembre une série de mesures dans le cadre de son plan d'urgence pour l'hôpital.

Prime de 800 euros pour 40.000 soignants

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn a ainsi annoncé le versement d'une prime annuelle de 800 euros net, de manière pérenne, à quelques 40.000 infirmiers et aides-soignants vivant en Ile-de-France et gagnant moins de 1.900 euros par mois. 

«Nous devons reconnaître la situation spécifique de Paris et de la petite couronne», a souligné la ministre, pointant notamment le logement ou la garde des enfants, qui «pèsent de manière déraisonnable dans le pouvoir d'achat» de ce personnel soignant. 

1,5 milliard d'euros supplémentaires pour le budget des hôpitaux 

Le Premier ministre a par ailleurs annoncé que le budget des hôpitaux allait bénéficier d'un coup de pouce de 1,5 milliard d'euros sur trois ans, dont 300 millions pour l'année 2020. «Cet argent vient en plus» de ce qui était déjà prévu, a-t-il précisé. 

10 milliards de dettes des hôpitaux repris par l'Etat

Mesure évoquée avec insistance depuis plusieurs jours, Edouard Philippe a confirmé que l'Etat allait reprendre sur trois ans la dette des hôpitaux, à hauteur de 10 milliards d'euros. A ce jour, la dette totale avoisine les 30 milliards d'euros. 

Primes exceptionnelles

Outre la prime de 800 euros, une enveloppe de 200 millions d'euros sera laissée «à la main» des hôpitaux afin de «récompenser l'engagement et l'investissement des personnels». 

Agnès Buzyn a également fait part d'une prime de 100 euros nets mensuels dès 2020 pour les aides-soignants ayant suivi une formation spécifique en gériatrie. Cette prime pourrait ainsi concerner jusqu'à 60.000 personnes. 

À suivre aussi

Transports Grève générale : TGV, RER, métro, bus, avion... Les prévisions de trafic
Social Quand sera versée la prime de Noël ?
Transports Grève générale : avez-vous le droit de ne pas aller au travail ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles